Elections allemandes: Merkel-III

Les élections générales allemandes, dimanche 22 septembre, ont été remportées largement par Angela Merkel, qui passe tout près de la majorité absolue. Retrouvez tous nos articles.

Allemagne : la grande coalition voit le jour, non sans arrière-pensées

Par

Les noms des ministres de la grande coalition CDU-SPD ont été donnés dimanche. Rarement la répartition des postes et des compétences aura été autant marquée par les préoccupations stratégiques et la perspective des prochaines élections de 2017.

Merkel 3 ressemblera beaucoup à Merkel 2

Par

Angela Merkel et Sigmar Gabriel ont trouvé un accord pour un programme de gouvernement. Hormis sur le Smic, la continuité avec la politique menée par la CDU seule ces dernières années est patente, en particulier sur l'Europe. Les membres du SPD, qui doivent approuver par vote l’accord, ont plus que le sort de leur parti dans les mains.

Allemagne: un salaire minimum pour en finir avec l'ère Schröder

Par

Angela Merkel accepte la création d'un salaire minimum légal, revendication centrale des sociaux-démocrates. C'est un tournant historique dans la lutte qui oppose depuis dix ans les partisans de la dérégulation libérale à la « mode Schröder », à ceux qui estiment que les déséquilibres sociaux deviennent intenables. Un Allemand sur six vit sous le seuil de pauvreté.

Allemagne: le SPD veut poser ses conditions pour une «GroKo»

Par

Sociaux-démocrates et conservateurs ont entamé la négociation d'une « GroKo », un gouvernement de grande coalition. Angela Merkel espère aboutir avant Noël. Le pari est risqué pour le SPD qui était en 2009 sorti laminé d'un précédent gouvernement de coalition. Cette fois, les militants devront ratifier l'accord et la création d'un salaire minimum est présentée comme un préalable.

Le triomphe solitaire d’Angela Merkel

Par
Angela Merkel au siège de la CDU, dimanche soir. © Reuters Angela Merkel au siège de la CDU, dimanche soir. © Reuters

Angela Merkel remporte les élections haut la main mais perd son partenaire libéral, éjecté du Bundestag pour la première fois depuis 1949. Proches de la majorité absolue, les conservateurs peuvent aussi s’allier avec un SPD aux résultats moroses. L’entrée du petit parti anti-euro Alliance pour l’Allemagne au Bundestag est encore possible.  Berlin, de notre correspondant

L'Elysée dédramatise le statu quo en Allemagne

Par et

Le succès électoral d'Angela Merkel, dont la formation arrive largement en tête du scrutin ce dimanche, confirme, après le vote italien de février, que François Hollande n'est pas parvenu à enclencher une dynamique pour « relancer » l'Europe à gauche. Mais l'Élysée relativise les conséquences de ce statu quo à Berlin.

La victoire «impressionnante» de Merkel déroute les socialistes

Par

La large victoire d'Angela Merkel et la possible participation des sociaux-démocrates à la future coalition ont jeté un froid aux journées parlementaires des socialistes français. À l'approche des européennes, certains réclament de nouveau un bras de fer avec la chancelière. L'exécutif préfère parier sur un infléchissement de Berlin. Sans garantie.

Bavière : voyage au pays du plein emploi

Par
Vitrine de la Bavière moderne, la centrale munichoise de BMW © BMW Vitrine de la Bavière moderne, la centrale munichoise de BMW © BMW

« Laptop und Lederhose » (ordinateur et culotte de peau) est devenu le slogan officieux de la Bavière, très ancrée dans les traditions mais qui semble s’accommoder sans problème des contraintes de la mondialisation, affichant un taux de chômage de seulement 3,6 %. La CSU au pouvoir y a largement gagné les élections ce dimanche. De notre envoyé spécial.

Merkel réélue, avec qui pourra-t-elle gouverner?

Par

Angela Merkel est quasiment assurée d'emporter un troisième mandat de chancelière. Mais avec qui gouvernera-t-elle ? La coalition sortante CDU/FDP n'est pas certaine, vu l'effondrement des libéraux et la poussée d'un petit parti anti-euro. Il lui faudrait alors construire une autre coalition avec les sociaux-démocrates. Tour d'horizon des alliances possibles.

L'impossible union de la gauche allemande

Par

Plus proches des conservateurs d'Angela Merkel que du parti de gauche Die Linke, les sociaux-démocrates du SPD semblent dans l'incapacité de rassembler une coalition majoritaire. À l'issue des élections générales du dimanche 22 septembre, Angela Merkel devrait ainsi conserver son poste.

En Allemagne, le naufrage des pirates

Par

On le voyait rivaliser avec les Verts et Die Linke. Et le récent scandale d’espionnage de la NSA aurait dû le porter haut. Pourtant, l’étonnant Parti pirate, après une ascension fulgurante, est retombé dans les limbes des sondages.

Pourquoi l'Allemagne a pris les manettes du Parlement européen

Par

En plus de positions clés dans les institutions européennes, les Allemands occupent presque tous les postes importants à Strasbourg. Une nouvelle manifestation de l'« Europe allemande » ? Leur suprématie s'explique aussi par la défection d'autres élus, à commencer… par les Français.

L'Allemagne l'a emporté sur la plupart des gros dossiers européens

Par

« TSCG », photovoltaïque, libre-échange… L'Allemagne est sortie le plus souvent gagnante des arbitrages politiques rendus dans les dossiers économiques clés. Mais ce « leadership » européen ne s'accompagne d'aucune vision pour l'avenir de l'Union.

Portrait d'Angela «Merkiavel» en impératrice hésitante de l'Europe

Par
 © Reuters © Reuters

« L'Europe est devenue allemande », s'inquiète le sociologue allemand Ulrich Beck. Dans un essai osé, il démontre comment Angela Merkel s'est hissée à la tête de l'Europe en jouant sur le risque d'un effondrement économique, en dehors de la légalité. Et tente de définir le « merkiavélisme ».

En finir avec l'Europe (ou pas)

Par

Plutôt que de s'épuiser dans des batailles perdues d'avance sur l'Europe, la gauche ferait mieux de concentrer son énergie sur d'autres dossiers. À commencer par l'emploi. C'est la thèse provocatrice d'un essai collectif, En finir avec l'Europe, qui s'en prend, en particulier, aux défenseurs d'un « euro-keynésianisme » qui serait voué à l'échec. Coordonné par Cédric Durand, cet ouvrage pose quelques salutaires questions avant les élections allemandes et le scrutin européen de juin 2014.

Comment l'Allemagne a conquis l'Europe centrale

Par

Angela Merkel, favorite des élections du 22 septembre, a su imposer ses recettes économiques aux pays du sud de l'Europe en crise. Mais il existe une autre facette de cette « Europe allemande » de plus en plus contestée : la transformation de l'Europe centrale en une zone de sous-traitance pour les fleurons industriels allemands.

Syrie: pourquoi Berlin esquive un débat de fond

Par

Coincée entre des élections législatives imminentes et une ambition internationale mal définie, Angela Merkel se garde de prendre clairement position sur une intervention en Syrie. Et en Allemagne, bien que les avis divergent, le débat n’a pas lieu.

Paris et Berlin toujours pas raccord sur l'«union bancaire»

Par

Cela doit être la solution miracle pour en finir pour de bon avec la crise de la zone euro : l'union bancaire. Aussi ambitieux soit-il, le projet risque d'être revu à la baisse, pour mettre d'accord Français et Allemands. Où l'on retrouve le vieux débat sur le « saut fédéral ».

Le débat sur l'austérité en Europe gelé à l'approche des élections allemandes

Par

Le gouvernement français présente en conseil des ministres un « programme de stabilité » des finances du pays, pour envoyer des gages de sérieux budgétaire à la commission. L'opération intervient alors que le débat sur l'austérité est étouffé à Bruxelles avant les élections allemandes.

Europe: «L’Allemagne attend toujours et la France n'est pas au rendez-vous»

Par
François Hollande et Angela Merkel. © (dr) François Hollande et Angela Merkel. © (dr)

Spécialiste allemande des politiques européennes, Ulrike Guérot explique les raisons de l'exaspération croissante de Berlin envers la France. Alors qu'Angela Merkel veut engager une profonde réforme politique de l'Union européenne, François Hollande freine des quatre fers : il veut préalablement un accord sur les politiques à engager. Entretien et analyse de ce dialogue de sourds qui paralyse l'Europe. Par Thomas Schnee.

Le SPD choisit Peer Steinbrück pour battre Merkel en 2013

Par

Le SPD a désigné Peer Steinbrück comme tête de liste contre Angela Merkel, pour les élections législatives de 2013. Il est le candidat social-démocrate préféré des Allemands et sera un adversaire coriace pour la chancelière allemande. Au sein des gauches européennes, sa nomination ne devrait pas déclencher l'euphorie car il est un adepte bien connu de la rigueur budgétaire. Un article de Thomas Schnee.

Le nouveau président allemand est un conservateur... proposé par la gauche

Par

L’Allemagne a élu dimanche Joachim Gauck à la présidence de la république fédérale, au détriment de la Franco-Allemande Beate Klarsfeld. Bizarrerie politique : les candidats, conservateurs, avaient tous deux été proposés par les partis de gauche. Par Thomas Schnee, à Berlin.

Etienne François: «On attend de Paris et Berlin des avancées concrètes»

Par

Historien, Étienne François, qui a dirigé le centre Marc Bloch, revient sur cinquante ans de relations franco-allemandes. Pour pointer les vraies différences de culture politique mais aussi la banalisation de ce qui est devenu un véritable partenariat. Un entretien réalisé par Thomas Schnee à Berlin.

Niels Annen (SPD) sur l'Europe: «Hollande a mis le doigt là où ça fait mal»

Par

L'Allemand Sigmar Gabriel, à la tête du parti social-démocrate (SPD), fait le déplacement à Paris en fin de semaine pour donner son soutien à François Hollande. La gauche allemande est-elle prête à renégocier, elle aussi, le traité européen ? Quel inventaire dresse-t-elle des années Schröder ? Entretien à Berlin avec Niels Annen, l'une des figures montantes du SPD, sur les convergences PS/SPD. Par Thomas Schnee.

Cem Özdemir: «Il faut changer les traités européens»

Par

Cem Özdemir, le co-président des Verts allemands, dénonce la politique européenne de Nicolas Sarkozy et Angela Merkel, et plaide pour un rééquilibrage des politiques d'austérité. Il faut changer les institutions européennes, accepter des référendums dans plusieurs pays et «économiser et investir». Il estime par ailleurs inéluctable la sortie du nucléaire. Entretien.

PS et SPD brisent la glace

Par

En pleine crise de l'euro, le PS et le SPD ont adopté une déclaration commune sur l'Europe. Une démarche inconcevable il y a encore deux ans, après des années de clivage entre sociaux-démocrates allemands et français.

L'Alternative pour l'Allemagne, nouvel étendard contre l'euro

Par
Réunion de l'AfD le 11 mars 2013 à Oberursel (Hesse). © DR Réunion de l'AfD le 11 mars 2013 à Oberursel (Hesse). © DR

Le nouveau parti anti-euro tient son congrès fondateur à Berlin, dimanche 14 avril. Le double objectif de l'Alternative für Deutschland (AfD) est d’ancrer durablement la lutte contre la monnaie unique dans le paysage politique allemand, pour ensuite pousser le gouvernement à négocier la sortie du pays de la zone euro, qui devra être dissoute. Par Thomas Schnee à Berlin.

L'Allemagne et l'Europe : le PS rate le coche d'un débat légitime

Par
Angela Merkel et François Hollande © Reuters. Angela Merkel et François Hollande © Reuters.

L’espace d’un week-end, le PS et le gouvernement ont offert le spectacle d’une majorité incapable de débattre d’un enjeu crucial : l’avenir de l’UE et le rapport avec Berlin. Mal maîtrisée, la discussion a surtout contribué à exposer désaccords et guerres d’ego.

En Allemagne, le scandale Prism pousse Merkel dans les cordes

Par

Prism, le programme mis en place par les renseignements américains pour surveiller leurs alliés européens, vire à l'affaire d'État en Allemagne. Angela Merkel essuie les critiques de la presse, de l'opposition et, de plus en plus, des citoyens pour sa gestion du dossier.

L'ode de François Hollande à Gerhard Schröder

Par

À l’occasion du 150e anniversaire du parti social-démocrate allemand, le SPD, jeudi à Leipzig, le président de la République a loué les « réformes courageuses » de l’ancien chancelier allemand. Un exemple de plus de l’ancrage social-démocrate du chef de l'État.

L'Allemagne de Sarkozy, un pays imaginaire

Par

C’est devenu une habitude. Le chef de l’Etat s’appuie dans nombre de ses interventions sur le « modèle » allemand pour justifier ses choix politiques. Bien souvent, il fantasme une Allemagne d’opérette qui n’existe pas, ment éhontément, oublie de mentionner les réalités allemandes qui le dérangent. Retour sur trois ans d’élucubrations.

Les huit articles de notre série “France-Allemagne: la grande ignorance”

Par

L'Allemagne est notre premier partenaire économique, et l'Union européenne ne pourrait être sans le fameux couple franco-allemand. Mais à part Angela Merkel, Airbus, le football et la bière, à quoi ressemble l'Allemagne? En cette série de 8 articles publiés entre le 28 mai et le 7 juin 2009, Mediapart vous l'a fait découvrir.