Budget 2019: champagne pour les entreprises, des miettes pour les ménages

Par

Le projet de loi de finances 2019 est construit autour d’un immense cadeau fiscal de 18,8 milliards d’euros fait aux entreprises, sans conditions ni contrôle. Les ménages, eux, devraient gagner bien peu et certaines missions de l’État seront sous tension.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

S’il fallait résumer en un chiffre le projet de loi de finances 2019 présenté ce 24 septembre, ce serait 18,8 milliards d’euros. Soit le montant net des transferts accordés par la puissance publique aux entreprises. Un chiffre énorme représentant 0,9 point de PIB et qui portera le déficit des administrations publiques à 2,8 % de ce même PIB, contre les 2,6 % attendus en 2018. Cette masse immense détermine tous les autres choix du gouvernement. Pourtant, assez significativement, ce chiffre n’a pas été spontanément évoqué par Bruno Le Maire, le ministre de l’économie et des finances, dans la conférence de presse de présentation du « projet de loi de finances » (PLF) 2019. Il aura fallu une question de la salle pour l’obtenir.