Le fisc épingle la holding familiale des Bettencourt

Par

Téthys, la holding qui gère les actions L'Oréal de la famille, doit elle aussi de l'argent à l'Etat: plus de 3 millions d'euros, selon des documents confidentiels du fisc auxquels Mediapart a eu accès. En cause notamment: l'emploi par la société du beau-fils de Liliane, Jean-Pierre Meyers.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les enregistrements du majordome de Liliane Bettencourt, dévoilés par Mediapart en juin 2010, vont décidément contribuer à faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'Etat. Outre les douze comptes secrets de la milliardaire qui ont été découverts en Suisse et à Singapour (lire notre article ici), et le redressement record effectué sur ce magot ainsi que sur la valeur minorée de plusieurs propriétés (lire notre autre article là), le fisc s'est également intéressé de très près à la structure qui gère la fortune de Liliane Bettencourt. Une enquête qui lève un coin de voile sur le train de vie d'une famille parmi les plus fortunées qui soient.