La justice ouvre une enquête sur les missions d’un ex-garde du corps de Macron

Par et

La justice a ouvert une enquête à la suite des révélations de Mediapart sur les conditions d’attribution d’un marché de sécurité à l’université de Montpellier-3. Les prestations avaient été délivrées sans appel d’offres ni mise en concurrence par l’entremise d’un ancien garde du corps d’Emmanuel Macron et d’une représentante locale de LREM.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La justice va enquêter sur les marchés de sécurité de l’université Paul-Valéry de Montpellier. Selon nos informations, le procureur de la République de Montpellier, Christophe Barret, a ouvert une enquête préliminaire à la suite des révélations de Mediapart sur les prestations de sécurité obtenues par un ancien garde du corps d’Emmanuel Macron au sein de l’établissement.