Les Français plutôt contre l'usage des flash-balls, selon un sondage

Par
Les Français sont à une courte majorité (54%) contre les lanceurs de balles de défense (LBD ou flash-ball) utilisés à plusieurs reprises par les forces de l'ordre lors des dernières manifestations de "Gilets jaunes", selon un sondage Ifop-Fiducial pour Sud Radio publié vendredi.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - Les Français sont à une courte majorité (54%) contre les lanceurs de balles de défense (LBD ou flash-ball) utilisés à plusieurs reprises par les forces de l'ordre lors des dernières manifestations de "Gilets jaunes", selon un sondage Ifop-Fiducial pour Sud Radio publié vendredi.

Les sondés s'y disent opposés "car ces armes ont causé de nombreuses blessures graves parmi les manifestants".

Une enquête judiciaire a ainsi été ouverte tout début janvier après une grave blessure à l'oeil infligée à un jeune homme lors d'une manifestation des "Gilets jaunes" à Toulouse (Haute-Garonne), au cours d'échauffourées entre forces de l'ordre et manifestants. Sa blessure pourrait être liée à un tir de flash-ball.

Trente-sept pour cent des personnes interrogées dans le cadre de l'enquête Ifop se disent au contraire favorables à l'emploi de ces LBD comme moyen de défense en cas de manifestations violentes.

Neuf pour cent des sondés ne se prononcent pas.

Les Français se disant proches de La France insoumise (gauche), du Parti socialiste ou du Rassemblement national (extrême droite) sont les plus opposés à l'usage de ces armes, à respectivement 83%, 68% et 61%.

Les partisans de La République en marche (majorité) et des Républicains (droite) approuvent très majoritairement leur utilisation, respectivement à 74% et 61%.

L'enquête a été menée en ligne du 22 au 23 janvier auprès d'un échantillon de 1.008 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale