Les électeurs de gauche se déchirent sur le second tour

Par

Exaspération face aux injonctions, critiques du programme d'En Marche!, sentiment de répétition… Depuis dimanche soir, de nombreux électeurs de gauche font part de leurs profonds tiraillements, voire de leur refus de voter Macron au second tour.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Jamais, vous m’entendez ? Jamais, je ne voterai pour ce type ! » Ce cri du cœur a surgi dimanche soir, dans la bouche d’un militant au QG de Benoît Hamon, au plus fort des larmes et de la déception. Le candidat, lui, a clairement appelé à battre Marine Le Pen. Tout comme le PS et les écologistes. À gauche, seul Jean-Luc Mélenchon s’en est remis à la consultation des Insoumis. Mais plusieurs de ses soutiens, dont le PCF et Ensemble, ont incité les électeurs à faire barrage à l’extrême droite.