A Calais, l'impasse pour les migrants

Par

Alors qu’un nouveau lieu, ouvert récemment, cogéré par des migrants et des militants qui leur viennent en aide, laissait espérer une solution un peu moins précaire pour les plus de 600 migrants dispersés autour de Calais, la justice vient d’ordonner son évacuation.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jeudi 24 juillet après-midi, le tribunal d’instance de Calais a décidé de l’évacuation prochaine de l’ancienne usine désaffectée Galloo Littoral, située impasse des Salines. Ce squat, ouvert par des soutiens et des migrants pour servir de refuge aux personnes expulsées au début du mois de juillet dernier, semblait pourtant, pour la première fois depuis 12 ans, laisser entrevoir une esquisse d’espoir pour les centaines de migrants qui, dans la région de Calais, attendent de tenter leur chance pour rejoindre la Grande-Bretagne.