A Paris, l’ultra-droite manifeste contre les migrants

Par

À l’initiative du Siel, un petit parti allié au Front national, un large éventail de groupuscules d’extrême droite s’est donné rendez-vous jeudi 24 septembre à côté de l’ambassade d’Allemagne, dans le XVIe arrondissement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« De même que les paranoïaques aussi ont des ennemis, les théories du complot n’invalident pas notre thèse. » À la tribune, Renaud Camus jubile. Cet écrivain est la figure de proue de l’ultra-droite et héraut de la théorie du « grand remplacement de population », qui veut que la population de Français « de souche » disparaisse au profit de personnes venues d’Afrique et du Moyen-Orient. L’homme n’est pas loin de penser que son heure est enfin venue.