A l'Onu, Macron met en garde contre la "loi du plus fort"

Par
Emmanuel Macron a pris le contre-pied mardi de Donald Trump en s'en critiquant, lors d'un discours devant l'Assemblée générale des Nations unies, la "loi du plus fort" et l'unilatéralisme qui conduisent selon lui directement "au repli et au conflit".

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

NATIONS UNIES (Reuters) - Emmanuel Macron a pris le contre-pied mardi de Donald Trump en s'en critiquant, lors d'un discours devant l'Assemblée générale des Nations unies, la "loi du plus fort" et l'unilatéralisme qui conduisent selon lui directement "au repli et au conflit".