Les industriels lorgnent le futur grand plan numérique de Luc Chatel

Par
Après la réussite du plan “écoles numériques rurales”, le ministre Luc Chatel se prépare à piocher dans le grand emprunt pour financer son futur grand plan numérique pour l'éducation. L'objectif: rattraper le retard des écoles françaises en équipement informatique mais surtout en ressources pédagogiques et en formation. «Un réservoir de croissance» que les industriels comme Microsoft ont déjà largement investi, faute de politique nationale volontariste.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En visite au Bett, le salon mondial du numérique éducatif à Londres, le 17 janvier, le ministre de l'éducation, Luc Chatel, a réaffirmé sa volonté de lancer un grand plan numérique pour l'école «dans le cours du premier trimestre 2010». Près de 7.000 communes de moins de 2.000 habitants ont déjà bénéficié de subventions de 10.000 euros pour équiper leur école dans le cadre du plan écoles numériques rurales.