Nucléaire et énergie : la prudence en attendant les vrais choix

Par

Les propositions de François Hollande sont en retrait par rapport à l’accord entre PS et Europe Ecologie-Les Verts. Mais elles ne constituent pas le retour en arrière anti-écolo que certains craignaient.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sur l’écologie, les propositions de François Hollande marquent un paradoxe. Elles sont à la fois en retrait sur le nucléaire et la transition énergétique par rapport à l’accord de mandature conclu entre l’équipe de Martine Aubry et Europe Ecologie-Les Verts. Mais elles ne marquent pas pour autant le choc en retour anti-écolo que certains pouvaient craindre.