Marseille, nouvel eldorado des datacenters ?

Par

Située sur une « dorsale » accueillant de nombreux câbles de fibre optique sous-marins, Marseille attire les « datacenters ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après la Seine-Saint-Denis, Marseille attire à son tour les « datacenters », ces hangars de serveurs indispensables au fonctionnement d'Internet. Son principal atout est d'être le point de départ et d’arrivée de nombreux câbles de fibre optique sous-marins qui connectent l’Europe à l’Afrique, au Moyen-Orient et à l’Asie. Aujourd’hui, Marseille accueille sept câbles sous-marins majeurs. Parmi les plus longs, Seamewe 4, livré en décembre 2005, relie Marseille à Singapour. Une filiale du groupe de télécom Orange a participé à la construction de ce câble de plus de 20 000 km.