Services publics: la dématérialisation en marche forcée

Par

Promesse de campagne d’Emmanuel Macron, la numérisation des procédures administratives progresse à une vitesse exponentielle, laissant sur le côté ceux qui ne peuvent accéder à Internet. Les administrés les plus pauvres, ceux en situation de handicap ou vivant en « zone blanche » sont les victimes d'une « fracture sociale et territoriale » dénoncée par un rapport du Défenseur des droits.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un chômeur radié de Pôle emploi pour n’avoir pas répondu à des mails de convocation alors qu’il vit dans une « zone blanche », sans téléphone ni Internet. Un couple de retraités, âgés de 75 et 85 ans, qui se voit privé de l’allocation aux adultes handicapés et qui ne peut contester cette décision, ne pouvant se payer un abonnement internet. Un réfugié qui ne peut accéder à une prestation car la CAF a oublié d’insérer une case dans un formulaire en ligne. Un résident français qui doit attendre plus d’un an pour obtenir un rendez-vous lui permettant de déposer son dossier de naturalisation…