A Valenciennes, pauvres et SDF sont écartés du centre-ville

Par
La Fondation Abbé-Pierre inaugure le 27 mars un nouveau centre de jour à Valenciennes. C'est l'épilogue d'une longue histoire qui l'a vu se faire exclure du centre-ville, après les protestations des riverains et le silence de la mairie. Chaque année, la Fondation accueille et prend en charge plus de mille SDF.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La nouvelle «boutique» de la Fondation Abbé-Pierre est inaugurée ce jeudi 27 mars, à Valenciennes. La boutique, qui assure un accueil de jour, un suivi médical et social pour les SDF, existe depuis 1991. Mais en 2001, elle doit déménager. Ses locaux de 280 m2 sont devenus trop exigus pour accueillir chaque année entre 750 et 1200 sans-abris. Il manque des douches et des toilettes. Sans compter que l'association, qui loue, aspire à devenir propriétaire.