La France, future patrie du droit des bourreaux?

Par

Génocides, crimes de guerre, crimes contre l'humanité... Le gouvernement veut faire passer un projet de loi qui bloquerait toute poursuite en France contre leurs auteurs présumés. Les dossiers judiciaires, Congo-Brazzaville ou Rwanda, n'auraient pas vu le jour avec une telle loi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Ce projet de loi, s'il était adopté en l'état, ferait de la France une terre d'impunité pour les auteurs des crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide», soulignent la quarantaine d'associations regroupées dans la coalition française pour la Cour pénale internationale (CFCPI). La charge est rude pour la «patrie des droits de l'Homme», face à un gouvernement qui tente de faire adopter ce projet de loi dans l'urgence.