Frégates de Taiwan : le parquet propose un non-lieu général

Par
Epilogue incroyable pour une affaire extraordinaire... Le procureur de Paris vient d'adresser à la chancellerie son projet de réquisitoire définitif dans le dossier des frégates de Taiwan. Cette vente de navires avait donné lieu au versement de 600 millions de dollars de commissions. Surprise, le procureur préconise un non-lieu dans les deux volets de cette affaire hors-norme, aux implications politiques, diplomatiques et financières majeures. Le parquet laisse toutefois ouverte une voie susceptible de relancer la procédure...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une affaire aussi extraordinaire que celle des frégates de Taiwan ne pouvait s'achever autrement que par un coup de théâtre. Selon nos informations, le procureur de Paris, Jean-Claude Marin, a transmis au parquet général il y a une dizaine de jours son «projet de réquisitoire définitif» visant à régler le dossier de la vente par Thomson-CSF, en 1991, de six navires à Taiwan.