Au procès du djihadiste Tyler Vilus: «Quand on organise une exécution...»

Par

Au premier jour de son procès, le djihadiste Tyler Vilus a fait un long monologue détaillant son parcours. Un exercice dans lequel il excelle mais qui risque de le trahir sur la durée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Et soudain le voilà qui apparaît dans le box des accusés. Un masque chirurgical rabattu sur le menton, pantalon et T-shirt à manches longues gris. Délesté des quelques kilos en trop qu’il semblait porter sur les photos en Syrie, le teint pâle (cinq ans de détention provisoire passés en quartier d’isolement n’aident pas), la barbe drue. Tyler Vilus.