M. Bartolone, encore un effort !

Par et

Le président de l'Assemblée nationale a présenté mardi ses propositions de réformes, encore trop timides. Il renonce notamment à instaurer le moindre contrôle sur les frais de mandat des députés. Et n'évoque pas les emplois familiaux... alors qu'il a lui-même embauché son épouse dans son cabinet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Le Parlement entre dans une nouvelle ère. » Mardi, Claude Bartolone n'a pas mégoté sur les superlatifs en présentant sa « feuille de route » pour « rendre l'Assemblée nationale plus exemplaire » (cliquer ici pour revoir ou relire son discours).