Prison avec sursis requise contre Jean-Jacques Urvoas à la CJR

Par

Une peine d’un an de prison avec sursis a été requise jeudi contre l’ancien ministre (PS) de la justice pour violation du secret professionnel, dans l’affaire du député Thierry Solère.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après quelques longueurs et des redites, le procès de Jean-Jacques Urvoas devant la Cour de justice de la République (CJR) touche à sa fin. Ce jeudi après-midi, le procureur général près la Cour de cassation, François Molins, entame l’introduction de son réquisitoire par une défense du secret professionnel, en citant – avec un soupçon de cruauté – l’extrait d’un discours de l’ex-garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas sur le sujet.