Pour Rocard, il faut réduire le temps de travail

Par

L’ancien premier ministre socialiste plaide pour un « ralentissement » dans la réduction des déficits, pour une réduction du temps de travail et… la retraite à 65 ans.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

L’ancien premier ministre socialiste Michel Rocard plaide dans le Journal du dimanche pour un « ralentissement » dans la réduction des déficits, pour une réduction du temps de travail et… la retraite à 65 ans.

« Il y a le feu, met en garde Michel Rocard. Regardez où en sont les moteurs de la croissance. La consommation est en panne à cause du chômage, l’investissement aussi puisque les perspectives sont nulles, les exportations sont en berne car l’Europe est en récession et la dépense publique est contrainte par l’objectif de réduire les déficits. » Et de poursuivre : « Il faut expliquer aux marchés financiers qu’en poussant à la récession, ils risquent de ne pas récupérer l’argent qu’ils nous prêtent. »

Côté temps de travail, « En France, les salariés travaillent en moyenne 36,5 heures par semaine, contre moins de 33 heures en Allemagne et moins de 31 aux États-Unis, propose le socialiste. Il faut y parvenir par la négociation, en réduisant les cotisations sociales des entreprises ».

Concernant les retraites, « le vrai calcul se fonde sur la durée de cotisations, pas sur un droit lié à un âge borné et inutile. En conséquence, on peut aller jusqu’à 65 ans », estime-t-il.

À lire dans Le JDD

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous