L’État va repenser le développement du grand Ouest

Par
Dix jours après l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), la ministre des Transports Elisabeth Borne a tenté samedi d'apaiser la colère des élus en confirmant la volonté du gouvernement de repenser le développement du Grand Ouest mais en se donnant le temps.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BOUGUENAIS, Loire-Atlantique (Reuters) - Dix jours après l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), la ministre des Transports Elisabeth Borne a tenté samedi d'apaiser la colère des élus en confirmant la volonté du gouvernement de repenser le développement du Grand Ouest mais en se donnant le temps.