Avec Xavier Bertrand, l'Elysée reprend en main l'UMP

Par

Le vrai remaniement qui a suivi la défaite municipal n'a pas eu lieu au gouvernement mais à l'UMP. Nicolas Sarkozy reprend le contrôle du parti en propulsant dans les instances dirigeantes le ministre Xavier Bertrand et la secrétaire d'Etat Nathalie Kosciusko-Morizet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mercredi, il est un peu moins de 11 heures. Dans le fond de la cour, les ministres commencent à sortir sur le perron pour regagner leur automobiles. On est jour de Conseil à l'Elysée. Le garde républicain posté à la porte d'entrée interpelle son collègue chargé d'accompagner les visiteurs dans les étages. « MM. Raffarin et Devedjian, c'est bien pour le bureau de Guéant ? » Dans la voiture, on ne distingue que le chauffeur à l'avant. Nicolas Sarkozy - qui va s'envoler dans quelques minutes pour Londres- est à la manœuvre. Le remaniement de l'UMP se finalise dans le bureau du secrétaire général de la présidence de la République.