Liberté d'expression: RSF dénonce le bras d'honneur de Xi Jinping

Plusieurs équipes de l'association ont circulé dans Paris à bord de camions publicitaires arborant de grands panneaux représentant le dirigeant chinois faisant un bras d'honneur à la liberté d'expression.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

A l'occasion de la visite officielle à Paris du président chinois Xi Jinping, qui a débouché sur la signature de 18 milliards d'euros de contrats, Reporters sans frontières a organisé jeudi 27 mars une manifestation itinérante dans les rues de la capitale, et publié un texte dans lequel l'association fustige l'absence de liberté d'expression en Chine.

Dénonçant l'emprisonnement de nombreux blogueurs et journaliste chinois, l'association a organisé une opération “coup de poing” dans les rues de Paris pour manifester contre le silence français : plusieurs équipes de RSF ont grimé cinq camions publicitaires arborant des grandes pancartes représentant le dirigeant chinois faisant un bras d'honneur à la liberté d'expression. Sur le périphérique, les camions ont été arrêtés par les forces de l'ordre, et les équipes de RSF soumises à des contrôles d'identité. Après plusieurs contrôles, les camions ont finalement pu circuler dans les rues de la capitale.

© Christophe Deloire

Dans leur communiqué, les membres de RSF ont protesté contre la censure et l'usage politique de la presse. « En Chine, les médias officiels sont des outils de propagande à la solde du pouvoir. (...) Au moins 30 journalistes et 74 citoyens-journalistes croupissent derrière des barreaux, faisant de la Chine la plus grande prison du monde. »

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous