Loi sur le travail: «A bon entendeur salut!»

Par

Comme si la tension actuelle ne posait que des questions et n'apportait aucune réponse, le pouvoir actuel en perdition, et celui qui s'apprête à lui succéder en mai 2017, ne peuvent pas ne pas entendre le message qui monte actuellement du pays. Un message de résistance.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bien sûr, il y a les couacs… Emmanuel Macron qui veut durcir le texte, Bruno Le Roux qui parle de renégocier l'article 2 sur la fameuse inversion de la hiérarchie des normes, Manuel Valls qui le recadre, puis Michel Sapin, l'un des plus hollandais parmi les membres du gouvernement qui confirme l'ouverture de Le Roux, de nouveau Manuel Valls, amidonné dans ses bottes, qui dément son ministre avec l'appui du président…