Adel Kermiche, itinéraire d’un nom connu à Saint-Etienne-du-Rouvray

Par

Nombreux sont ceux, à Saint-Étienne-du-Rouvray, qui ont rapidement compris qu’Adel Kermiche était l’un des deux tueurs de l’église. Le jeune homme ne cachait pas ses convictions. Il avait déjà tenté à deux reprises de rejoindre la Syrie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mardi 26 juillet. Quelques heures seulement se sont écoulées depuis l’attaque de Saint-Étienne-du-Rouvray. La police quadrille le centre-ville et sécurise l’église, après la découverte d’explosifs factices sur le cadavre de l’un des terroristes. Sur les réseaux sociaux, la nouvelle de la tragédie s’est vite propagée. Et les suppositions sur l’identité des tueurs se font étonnamment précises, alors que leurs initiales n’ont pas encore fuité dans les médias. « Mais Adel il était sorti de zonz ? », questionne une fille sur Twitter à 13 h 52. « Personne a des news de lui », lui répond une jeune femme de Rouen, qui a côtoyé le meurtrier au collège. « Bah sah fallait le laisser partir en Syrie », continue la première à 14 h 30. « Bon attendais vous à voir le nom de Adel kermiche au info obligé cs lui », prévient un autre garçon.