L'islamiste présumé Sami Aidoudi libéré par la justice tunisienne

Par
Les autorités tunisiennes ont remis en liberté un islamiste présumé, ancien garde du corps d'Oussama ben Laden, qui avait été expulsé voici deux semaines par l'Allemagne vers son pays d'origine, la Tunisie, a fait savoir vendredi un responsable des services de justice, en invoquant un manque de preuves.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

TUNIS (Reuters) - Les autorités tunisiennes ont remis en liberté un islamiste présumé, ancien garde du corps d'Oussama ben Laden, qui avait été expulsé voici deux semaines par l'Allemagne vers son pays d'origine, la Tunisie, a fait savoir vendredi un responsable des services de justice, en invoquant un manque de preuves.