«Tu comprends, j'ai un Off avec Ségo!»

Par
Début de l'université d'été des socialistes à La Rochelle. Tandis que Martine Aubry dénonce un «été de honte», que tous les responsables PS serrent les rangs, Ségolène Royal ouvre le bal de ces dîners ou déjeuners «off» avec foule de journalistes qui vont se tenir pendant trois jours. Etrange rituel, mauvaise habitude de ce «Je vous le dis mais je l'ai pas dit»: notre envoyé spécial était à table. Il raconte.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Avant d'entrer dans cet article, l'on doit la plus totale transparence à nos lecteurs: depuis que Mediapart existe et couvre les universités d'été de La Rochelle, soit trois éditions, jamais nous n'avions eu la chance d'être invité à l'un de ces fameux «Off» dont raffole la gent médiatico-politique. Etait-ce pour compenser l'absence totale de réponse à une demande récurrente d'interview estivale? Ségolène Royal aura été la première à nous offrir ce Saint-Graal de la reconnaissance professionnelle: une invitation à dîner pendant «La Rochelle».