Hidalgo: «Il y a un autre chemin possible»

Par

Anne Hidalgo fait sa rentrée politique dans le JDD. La maire de Paris livre son regard sur le début de quinquennat d’Emmanuel Macron et précise le rôle qu’elle veut jouer à l’avenir.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Anne Hidalgo ne s’était pas encore exprimée longuement sur le début de quinquennat d’Emmanuel Macron. Dans le Journal du dimanche de ce dimanche 27 août, la maire de Paris, qui avait soutenu Benoît Hamon au premier tour de la présidentielle, livre sa vision et exprime ses réserves. Sur le mode de gouvernance d’Emmanuel Macron ou encore sur les ordonnances, elle est en désaccord avec le président.

« Les ordonnances ne sont pas une méthode moderne de gouvernance, dit-elle dans cet entretien. La social-démocratie suppose de reconnaître la place des corps intermédiaires et de respecter le dialogue social. Dans une République mature, il faut que le Parlement joue son rôle, ainsi que les partenaires sociaux et la société civile. »

À la question sur le rôle qu'elle compte jouer dans le prochain congrès du PS, Anne Hidalgo répond : « Celui de maire de Paris. Je crois à l'action. À ceux qui font. C'est en réussissant à Paris que je peux le mieux aider ma famille politique. Je travaille beaucoup avec les grands maires européens sociaux-­démocrates, comme ceux de Lisbonne, Stockholm, Copenhague, Milan, ou Londres. Il y a là une base pour nous permettre de trouver un chemin. »

L'interview complète est ici.

 

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous