La carrière brisée du maton Sofiane T., accusé sans preuves de radicalisation

Par Lisa Castelly (Marsactu)

Sofiane T., surveillant de prison aux Baumettes, a fait l’objet il y a près de deux ans d’une enquête interne après avoir été soupçonné de radicalisation religieuse. Blanchi, il a obtenu le concours d’agent des impôts. Mais en dépit de ses très bonnes notes, les finances publiques refusent de l’intégrer. Une enquête de notre partenaire Marsactu.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les murs, les portes qui claquent, Sofiane T. connaît. Depuis 2010, il est surveillant de prison. Il a officié à Marseille, aux Baumettes, jusqu’en 2017, avant d’être affecté à Salon-de-Provence. Mais récemment, c’est devant son propre visage qu’une porte a claqué, celle qui devait lui permettre de se reconvertir pour quitter le monde carcéral. En cause : une enquête interne dont il a fait l'objet il y a près de deux ans. Soupçonné de radicalisation religieuse, il a été blanchi par l'administration pénitentiaire. Mais il se retrouve, depuis, dans une situation ubuesque.