«L’avenir s’est obscurci d’un coup» pour les demandeurs d’emploi

Par

Il y a ceux qui ont perdu leur travail brutalement en raison du Covid, et ceux qui craignent de ne pas en retrouver un de sitôt. La crise économique qui suit la crise sanitaire s’appuie en France sur un chômage structurel et une précarité profondément enracinée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comme d’habitude, mais en pire. À écouter les récits des chômeurs, récents ou anciens, la crise sanitaire ne fait que renforcer les fractures habituelles du marché de l’emploi. Elle raréfie en nombre les petits contrats précaires, qu’il est désormais d’usage d’accumuler, pousse dehors des seniors déjà sur la sellette, bloque l’entrée des jeunes, eux qui font traditionnellement partie des populations les plus vulnérables au chômage.