Imams agréés: Macron échoue à renouveler l’islam de France

Par Lou Syrah

Selon un document obtenu par Mediapart, le projet de conseil national des imams, placé sous la dépendance du CFCM, prévoit un agrément avec possibilité de retrait en cas de manquement éthique. Voulu par l’Élysée, il met surtout fin aux espoirs de rénovation du culte suscités par le candidat Macron en 2017.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un conseil national des imams capable d’agréer des religieux : Emmanuel Macron l’avait appelé de ses vœux début octobre lors de son discours sur le séparatisme (pour « libérer l’islam en France des influences étrangères »), le Conseil français du culte musulman (CFCM) l’a fait. L’annonce de la création devrait intervenir pile poil pour conforter l’agenda présidentiel.