A Bobigny, une Américaine fait rayonner l’Etoile à nouveau

Après la baisse des dotations de la mairie de droite, une mécène originaire des Etats-Unis est venue financièrement à la rescousse d’un petit club de la ville de Seine-Saint-Denis, indispensable à la bonne marche du quartier.

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À Bobigny, en Seine-Saint-Denis , il existe un petit club de football, dans le quartier de l’Etoile. Il périclite faute de financements pérennes depuis trois ans et demi. Dans le quartier, l’activité est essentielle pour tisser du lien social. Elle permet aux jeunes de sociabiliser, de s’éduquer et de se réunir. Mais les moyens manquent. Reste la débrouille. « Pour les maillots par exemple, ils dégotent un plan provisoire en Thaïlande, sollicitant une connaissance basée en Asie en mesure de fournir des tenues low-cost. » Lesquelles se révèlent être grises et fluo, loin de la sobriété standard.