Confinement: dans les quartiers populaires, attention aux contrôles sous tension

Par

Les quartiers populaires sont désignés, notamment par l’extrême droite, comme des zones où le confinement serait moins respecté. Les contrôles n’ont pourtant rien révélé de tel, à ce stade. La vigilance y est de mise à l’égard des forces de l’ordre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vendredi soir, la porte-parole du ministère de l’intérieur, Camille Chaize, dressait un bilan chiffré des onze premiers jours de confinement : 4,3 millions de contrôles ont été effectués en France, dont 260 000 ont conduit à des verbalisations.