600 millions pour les quartiers populaires

Par

Environ 600 millions d'euros du programme d'investissement d'avenir (PIA) seront accordés aux zones dites sensibles, a annoncé, lundi 28 avril, la ministre de la ville Najat Vallaud-Belkacem, qui souhaite « mettre le paquet sur l'emploi » dans les quartiers populaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« La politique de la ville ne peut réussir si elle n'est pas tout entière engagée sur le front de l'emploi, a écrit la ministre dans un courrier adressé au millier de maires avec des zones sensibles sur leur commune. Aujourd'hui, 18 points séparent le niveau d'emploi entre les zones urbaines sensibles (ZUS) et le reste du territoire. » Seuls 46 % des adultes des ZUS ont un emploi contre 64 % dans les agglomérations voisines, selon des chiffres de l'Observatoire national des ZUS.