Fermeture de lits, suppression de postes : ce que contient le « contrat d’avenir » des Hôpitaux de Strasbourg

Document confidentiel obtenu par notre partenaire Rue89 Strasbourg, le « contrat d’avenir » signé avec l’agence régionale de santé oblige les Hôpitaux universitaires de Strasbourg à augmenter leur activité tout en fermant des lits et en réduisant le nombre de postes.

Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

28 avril 2022 à 13h12

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Strasbourg (Bas-Rhin).– Un « contrat d’avenir » aux airs de plan de redressement. Dans la matinée du vendredi 18 mars, le directeur des Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS) et la directrice de l’agence régionale de santé (ARS) Grand Est ont signé un accord qui doit permettre à l’établissement hospitalier de retrouver une autonomie financière d’ici à 2026. Autour d’une grande table d’un bois noble, Michaël Galy et Virginie Cayre, ainsi que la préfète du Bas-Rhin, Josiane Chevalier, se sont félicités de cette « feuille de route opérationnelle » pour l’hôpital public strasbourgeois.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Aujourd’hui sur Mediapart

France — Enquête

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

dossier

par La rédaction de Mediapart

Politique — Reportage

par Pauline Graulle
Voir la Une du Journal