Élections régionales : un vent de dégagisme a soufflé dans les outre-mer

Par

À l’opposé de la métropole, les collectivités d’outre-mer ont voté contre leurs exécutifs sortants : trébuchement inattendu de Rodolphe Alexandre en Guyane, basculement à gauche avec la Réunionnaise Huguette Bello et fin de l’ère Marie-Jeanne en Martinique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les surprises et les mouvements de terrain aux élections territoriales françaises étaient à chercher dans l’outre-mer. La Guyane et La Réunion sont les deux seules collectivités à avoir vu leur majorité basculer d’un camp partisan dans un autre, à l’issue du scrutin de ce dimanche 27 juin. Autre fait notable, dans la Caraïbe, l’ère Alfred Marie-Jeanne est terminée : Serge Letchimy prend le contrôle de la collectivité territoriale de Martinique (CTM).