PMA pour toutes: la discussion générale fige les positions

Par

Lundi, l’examen du projet de loi bioéthique a repris à l’Assemblée nationale. Alors que les opposants à l’élargissement de la PMA s’en prennent au calendrier et au manque d’implication des artisans du texte, la majorité affirme sa « fierté » de le mener à bien. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’examen du projet de loi bioéthique en deuxième lecture a commencé lundi, dans un hémicycle déserté aux occupants masqués. Olivier Véran a changé de place. Celui qui, en première lecture, était encore député socialiste de l’Isère siège désormais sur le banc du gouvernement. Le ministre de la santé se dit « fier d’être en tribune pour ouvrir enfin ce droit nouveau » : la PMA pour toutes les femmes, célibataires ou en couple.