Squats, impayés de loyer : le gouvernement lance la chasse aux pauvres

Une proposition de loi émanant de la majorité propose d’alourdir les peines en cas d’occupation illicite de logement. Examinée à l’Assemblée nationale ce lundi, elle conduirait à multiplier aussi les expulsions pour loyers impayés. Une bombe sociale qui gêne jusqu’au ministre du logement lui-même. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C’est ce qui s’appelle faire des choix. La première loi logement du quinquennat, examinée ce lundi à l’Assemblée nationale, a choisi deux cibles prioritaires pour s’attaquer à la crise du logement : les squatteurs et les locataires en impayés de loyer.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal