Le parquet demande la mise en liquidation du groupe Tapie

Par

En prévision d’une audience le 30 janvier devant la cour d’appel de Paris, le parquet a rendu des conclusions très sévères, que révèle Mediapart. Il conteste un précédent jugement qui a permis à Tapie de garder son magot et demande la liquidation de son groupe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’affaire Tapie avance pas à pas vers son dénouement judiciaire. Après l’ordonnance de renvoi prise par les juges d’instruction chargés du volet pénal, qui ouvre la voie à un procès dans le courant de l’année 2018 pour juger les acteurs de l’arbitrage frauduleux (lire Affaire Tapie : le détail de l’ordonnance de renvoi), c’est le volet civil de l’affaire qui va connaître une étape importante, sinon décisive, le 30 janvier, devant la cour d’appel de Paris : le parquet a en effet fait appel du jugement stupéfiant du tribunal de commerce, qui avait placé les sociétés de Bernard Tapie en procédure de sauvegarde, lui permettant donc de garder le magot de l’arbitrage frauduleux.