Affaire Tapie: le détail de l’ordonnance de renvoi

Par

Mediapart a obtenu une copie de l’ordonnance de renvoi prise par les juges d’instruction chargés de l’affaire Tapie. Nous en publions les conclusions, qui permettent de mesurer la gravité des charges pesant sur les six personnalités renvoyées en correctionnelle, dont Bernard Tapie et Stéphane Richard, le PDG d’Orange.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans un article du 20 décembre, nous faisions le point sur le dernier rebondissement de l’affaire Tapie : le renvoi en correctionnelle de six des protagonistes de cet interminable scandale. Les juges d’instruction chargés de l’affaire Tapie depuis septembre 2012, Serge Tournaire et Claire Thépaut, ont en effet enfin rendu leur ordonnance de renvoi dans le volet pénal. Suivant en tous points les réquisitions du parquet, ils ont décidé de renvoyer six protagonistes de l’affaire : il y a d’abord Bernard Tapie, l’homme clé de l’histoire. Il y a son avocat, Me Maurice Lantourne ; l’un des trois arbitres, Pierre Estoup ; l’ex-président du Consortium de réalisations (CDR – la structure publique de défaisance qui avait repris en 1995 les actifs douteux de l’ex-Crédit lyonnais, et qui était en confrontation judiciaire avec Tapie), Jean-François Rocchi ; Bernard Scemama, l’ex-président de l’Établissement public de financement et de restructuration (EPFR – l’établissement public actionnaire à 100 % du CDR) ; et Stéphane Richard, l’ex-directeur de cabinet de Christine Lagarde à Bercy, devenu dans l’intervalle patron du groupe Orange.