Loi sur le travail: la droite cherche le bon angle d'attaque

Par

Coincée par la tonalité libérale du projet de loi sur le travail, la droite n’avait pas grand-chose à redire sur le fond de la réforme. Face au pouvoir qui a définitivement annexé son territoire, l’opposition critique, mais seulement pour la forme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est reparti pour un tour. En reportant d’une « quinzaine de jours » la présentation du projet de loi sur le travail, Manuel Valls offre enfin à l’opposition de quoi s’opposer. Non pas au texte que propose l’exécutif, mais à la méthode qu’il emploie pour le faire passer. Car si la droite n’a plus franchement de problème de fond avec la gauche au pouvoir, elle trouve toujours quelque chose à redire sur la forme. Quelques semaines après l’épisode pour le moins cafouilleux du vote de la réforme constitutionnelle à l’Assemblée nationale, les députés LR (ex-UMP) s’apprêtent donc à rejouer le même spectacle. En trois actes.