Sous tutelle, l’Université de Toulouse reste dans l’impasse

Par

Mobilisée depuis deux mois contre le projet de fusion entre plusieurs établissements, l’Université de Toulouse a été mise sous tutelle. Les personnels et étudiants demandent plus de moyens. Retour sur un conflit qui illustre les débats de l’Université française, mêlant enjeux locaux et nationaux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Université de Toulouse Jean-Jaurès a de multiples raisons de se révolter. Depuis deux mois, elle est paralysée par un mouvement sur lequel se greffent plusieurs revendications. Les bâtiments sont bloqués depuis le 6 mars.