Airbus a ordonné le paiement de commissions occultes au Moyen-Orient

Par et Virginie Le Borgne

Des documents secrets obtenus par Mediapart et Der Spiegel prouvent pour la première fois qu’Airbus a donné des ordres directs à un intermédiaire pour qu’il redistribue 9,5 millions d’euros de commissions afin de faciliter des ventes d’avions en Égypte. L’opération est dans le collimateur du parquet national financier, qui mène la grande enquête pour corruption contre l’avionneur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est l’histoire d’un des contrats qui ont fait la fortune d’Airbus. En avril 2003, l’avionneur européen vend sept long-courriers à A330 à la compagnie Egyptair, l’un de ses fidèles clients au Moyen-Orient, pour 900 millions d’euros au prix catalogue. Un joli pied de nez à Boeing, qui cherchait à prendre pied en Égypte.