Le procureur reconnaît que la manifestante blessée à Nice a été heurtée par un policier

Par

Le procureur de Nice a fini par admettre, vendredi 29 mars, que la militante Geneviève Legay, gravement blessée en manifestation, a été heurtée par un policier. Une information judiciaire est ouverte. Le mensonge d’Emmanuel Macron est établi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En souhaitant nier une nouvelle violence policière, Emmanuel Macron a menti devant les Français. Au lendemain des révélations de Mediapart sur les conditions de la chute de Geneviève Legay, lors d'une manifestation à Nice, le procureur de la République a fini par reconnaître, ce vendredi 29 mars, que la porte-parole d’Attac a bien été heurtée par un policier.