BTS en présentiel: «Je n’aurai pas mon diplôme, maman»

Par

Des étudiants de BTS forcés à passer leurs examens finals en présentiel en pleine crise sanitaire ont porté plainte pour « mise en danger de la vie d’autrui » contre les ministres de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur. Ils militent pour le maintien du contrôle continu.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Elle attendait ce moment avec inquiétude. Plantée devant son écran de télévision, jeudi 22 avril dernier, Maëva Zambello, 21 ans, écoute attentivement le discours du ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer. Les minutes défilent. Et la décision tombe finalement. « Les épreuves en présence seront maintenues pour les étudiants qui présentent des concours mais aussi pour les étudiants de BTS », annonce le ministre.