Blanquer, l’école à la renverse

Elément indéboulonnable des gouvernements Philippe puis Castex, le ministre de l’éducation nationale voulait révolutionner l’école. Mais sa gouvernance autoritaire, ses réformes ou sa politique face à la crise sanitaire, tendent surtout à accroître les inégalités qui minent le système éducatif. Tous nos articles.

Rentrée scolaire : débordés, les chefs d’établissement organisent la vaccination de leurs élèves

Par
Thuir, le 1er septembre 2020. Lors de la rentrée scolaire dans un collège. © Photo Arnaud Le Vu / Hans Lucas via AFP Thuir, le 1er septembre 2020. Lors de la rentrée scolaire dans un collège. © Photo Arnaud Le Vu / Hans Lucas via AFP

Les chefs d’établissement scolaire s’affairent à mettre en place le protocole sanitaire qui prévoit une large campagne de vaccination des collégiens et lycéens. À une semaine de la rentrée, ils dénoncent un manque d’anticipation de la part du ministre Jean-Michel Blanquer et une charge de travail supplémentaire.

Inégalités : le nouveau bac mis à l’épreuve

Par
Les lycéens passent l'examen de français, la première session d'épreuves du baccalauréat 2021, le 17 juin 2021 au lycée Pasteur de Strasbourg. © Photo Fréderick Florin / AFP Les lycéens passent l'examen de français, la première session d'épreuves du baccalauréat 2021, le 17 juin 2021 au lycée Pasteur de Strasbourg. © Photo Fréderick Florin / AFP

La réforme du nouveau baccalauréat va accorder plus de place au contrôle continu. Certains observateurs pointent son caractère inégalitaire. L’architecte de la réforme, Pierre Mathiot, et le sociologue Pierre Merle, spécialiste des questions scolaires, livrent leurs points de vue antagonistes.

Contrôle continu au bac : l’injustice chronique de Blanquer

Par

Le ministre de l’éducation nationale vient de décider d’introduire davantage de contrôle continu pour le baccalauréat, au risque de créer un examen local et d’accroître ainsi les inégalités entre élèves. Comme quasiment toutes ses réformes depuis le début du quinquennat.

Nouvelle réforme du bac : le risque d’un examen trop « local » donc « inégal »

Par

Deux ans après sa première mouture, la réforme du bac connaît déjà des ajustements. Le contrôle continu est renforcé et les épreuves communes supprimées. Plusieurs experts et une partie des syndicats dénoncent un nouveau coup porté à l’Éducation nationale.

Bac 2021 : des professeurs dénoncent le « non-sens » de l’épreuve de philosophie

Par

Les élèves de terminale générale et technologique composeront l’épreuve écrite de philosophie ce jeudi 17 juin. Des professeurs dénoncent la dématérialisation des copies, les évaluations arbitraires et les inégalités de traitement entre élèves.

Ecole à distance: Blanquer a encore oublié d’anticiper

Par
À Briançon, dans les Hautes-Alpes, dernier jour de cours en présentiel au collège avant le troisième confinement, le 02 avril 2021. © Thibaut Durand/Hans Lucas/AFP À Briançon, dans les Hautes-Alpes, dernier jour de cours en présentiel au collège avant le troisième confinement, le 02 avril 2021. © Thibaut Durand/Hans Lucas/AFP

Les établissements doivent réorganiser en hâte les enseignements, mais des enseignants pointent un manque de moyens et un défaut d’anticipation.

Education: la fable de Blanquer sur les cyberattaques «venues de l’étranger»

Par Ismaël Bine (avec Jacques Massey)

Contrairement aux affirmations du ministre, aucune attaque « venue de l’étranger » et dirigée contre les serveurs du CNED (enseignement à distance) n’avait été identifiée mardi, d’après des sources internes au Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale.

Les profs, cet «électorat perdu» d’Emmanuel Macron

Par et
Manifestation des enseignants devant le rectorat de Grenoble en janvier 2021. © Grégory Berger / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP Manifestation des enseignants devant le rectorat de Grenoble en janvier 2021. © Grégory Berger / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Le divorce semble consommé entre les enseignants et le président de la République, alors même que ce dernier avait su rallier une partie de cet électorat en 2017. Essorés par la crise sanitaire, épuisés par des réformes menées à fond de train, les profs ne sont cependant pas entièrement rassurés par l’offre politique à gauche.

Dans les écoles: «A quoi ça sert de faire des citoyens, si on fait des orphelins?»

Lors d'une manifestation à Toulouse, le 26 janvier. © Frédéric Scheiber / Hans Lucas via AFP Lors d'une manifestation à Toulouse, le 26 janvier. © Frédéric Scheiber / Hans Lucas via AFP

La mobilisation s’amplifie dans les établissements touchés par le Covid. Le personnel enseignant dépose de nombreux droits de retrait pour « danger imminent », jugés injustifiés par l’administration.

Ecoles: «On est dans le mur et le ministre dans le déni»

covid-eleves-personnels

L’augmentation du nombre de cas est exponentielle dans les établissements scolaires, qu’il s’agisse d’élèves ou de personnels, parfois victimes de Covid grave. L’Éducation nationale refuse souvent de fermer les établissements. Mais partout, l’inquiétude gagne.

Collèges et lycées: Blanquer pas vacciné contre les suppressions de postes

Par Juliette Loiseau
Visite au lycée de Nort-sur-Erdre (Loire-Atlantique), le 15 février. © Baptiste Roman / Hans Lucas via AFP Visite au lycée de Nort-sur-Erdre (Loire-Atlantique), le 15 février. © Baptiste Roman / Hans Lucas via AFP

Les établissements scolaires prennent connaissance, depuis deux semaines, des moyens dont ils disposeront pour la rentrée 2021. Malgré le Covid, les dotations sont au plus bas pour les collèges et lycées, annonçant une rentrée très dégradée.

Grenelle de l’éducation: sur les salaires, Blanquer «se trompe d’objectif»

Par
Manifestation des enseignants et des étudiants à Lille le 26 janvier 2021. © SYLVAIN LEFEVRE / Hans Lucas via AFP Manifestation des enseignants et des étudiants à Lille le 26 janvier 2021. © SYLVAIN LEFEVRE / Hans Lucas via AFP

Mercredi 26 mai, le ministre de l'éducation nationale a dévoilé les conclusions du Grenelle de l’éducation, qui prévoient des hausses, limitées, de la rémunération des enseignants. L'économiste Asma Benhenda décrypte les annonces.

Pour le Conseil d’Etat, les épreuves de BTS en présentiel ne sont pas un danger pour les étudiants

Par

Vendredi, le recours d'étudiants pour l’annulation des examens en présentiel a été rejeté.

BTS en présentiel: «Je n’aurai pas mon diplôme, maman»

Par

Des étudiants de BTS forcés à passer leurs examens finaux en présentiel en pleine crise sanitaire ont porté plainte pour « mise en danger de la vie d’autrui » contre les ministres de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur. Ils militent pour le maintien du contrôle continu.

Covid: le variant anglais alarme dans les établissements scolaires

Par
Le gel hydroalcoolique est obligatoire pour les enfants lors de la rentrée des classes à Paris le 2 novembre 2020. © Quentin De Groeve / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP Le gel hydroalcoolique est obligatoire pour les enfants lors de la rentrée des classes à Paris le 2 novembre 2020. © Quentin De Groeve / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Face au variant anglais, le gouvernement ne compte pas fermer les établissements scolaires, ni renforcer à ce stade le protocole sanitaire. La communauté éducative craint que la situation ne devienne incontrôlable si le virus circule davantage chez les enfants.

 

Blanquer envisage de couper les vivres aux syndicats lycéens

Par
Le 16 janvier 2020, au lycée Louis-le-Grand. © Philippe Labrosse / Hans Lucas via AFP Le 16 janvier 2020, au lycée Louis-le-Grand. © Philippe Labrosse / Hans Lucas via AFP

Empêtré dans le scandale Avenir lycéen, le ministre de l’éducation nationale « n’exclut pas » l’arrêt des subventions à toutes les organisations lycéennes, « sujet de polémique ». Les concernés dénoncent une atteinte à la démocratie.

Ecole à la maison: les familles devront obtenir une autorisation préalable

Par
Le 21 novembre 2020, lors d'une manifestation pour l'instruction en famille à Toulouse. © Alain Pitton / NurPhoto / NurPhoto via AFP Le 21 novembre 2020, lors d'une manifestation pour l'instruction en famille à Toulouse. © Alain Pitton / NurPhoto / NurPhoto via AFP

Le gouvernement va encadrer plus strictement l’instruction à domicile dans le projet de loi « confortant les principes républicains ». Il prévoit l’obligation pour les parents de demander une autorisation préalable du rectorat pour pouvoir faire l’école à la maison. Mais pour éviter l’inconstitutionnalité, quelques dérogations restent possibles.

Confinement: les élèves sont revenus, mais les inégalités se sont accrues

Par Maïwenn Lamy
Cité scolaire Paul-Valéry, à Paris. Cité scolaire Paul-Valéry, à Paris.

Alors que le second semestre se termine, les 500 000 élèves perdus de vue par l’Éducation nationale lors du premier confinement sont de retour. Mais le diable se cache dans les détails : inégalités aggravées, voie professionnelle délaissée : Mediapart dresse le bilan.

Blanquer teste un manuel de lecture officiel: vers une caporalisation des enseignants?

Par
Un enfant lors de la rentrée scolaire à Strasbourg, le 1er septembre 2020. © FREDERICK FLORIN / AFP Un enfant lors de la rentrée scolaire à Strasbourg, le 1er septembre 2020. © FREDERICK FLORIN / AFP

L’Education nationale expérimente dans dix départements son propre manuel de lecture. Des chercheurs et éditeurs craignent une atteinte à la liberté pédagogique et s’alarment de l’interventionnisme de Jean-Michel Blanquer.

Blanquer et Darmanin, symboles et symptômes de l’échec de Macron

Par
 © Ludovic Marin/POOL/AFP © Ludovic Marin/POOL/AFP

Les deux hommes forts du dispositif imaginé par Emmanuel Macron sont mis en difficulté. Mais plutôt que de s’interroger sur ses choix politiques, le président de la République laisse faire. Et relativise.

Au collège, les enseignants réclament un protocole sanitaire renforcé

Par

Plusieurs syndicats d’enseignants appellent à la grève ce 10 novembre, pour améliorer les mesures sanitaires. Les enseignants de collèges sont déterminés à obtenir la mise en place de demi-groupes comme dans les lycées. Pour ce faire, les professeurs ont rédigé eux-mêmes des protocoles.

Le syndicat lycéen chouchou de Blanquer dilapide l’argent du ministère

Par
Le ministre de l'Education nationale. © AFP Le ministre de l'Education nationale. © AFP

Une organisation lycéenne favorable à l’exécutif a reçu 65 000 euros de subventions du ministère en 2019, dont 40 000 pour un congrès qui n’a jamais eu lieu. À sa tête, on a plutôt dégainé la carte bleue pour des frais de bouche et d’hôtels. Alertée, la rue de Grenelle, loin de couper les vivres, a réservé au syndicat 30 000 euros supplémentaires pour 2020. Révélations.

Blanquer sous pression des enseignants pour alléger les classes au collège

Par
Dans un établissement de Toulouse. © @Snes-Fsu Dans un établissement de Toulouse. © @Snes-Fsu

Le protocole sanitaire « renforcé » dévoilé cette semaine prévoit des demi-groupes uniquement au lycée. Le ministre refuse pour l’heure d’étendre cette solution. Alors qu’une « grève sanitaire » est annoncée le 10 novembre, des professeurs exercent déjà leur droit de retrait.

Tenues des lycéennes: Blanquer joue à l’ayatollah de la République

Par

Depuis une semaine, des adolescentes revendiquent de s’habiller comme elles le souhaitent en classe. Interrogé, le ministre de l’éducation nationale a expliqué qu’il fallait venir « à l'école habillé d'une façon républicaine ».

«Islamo-gauchisme»: la Conférence des présidents d’université s’alarme des sorties de Jean-Michel Blanquer

Les présidents d’université s’indignent que le ministre de l’éducation nationale puisse qualifier « les universités » de lieux où sévirait un « islamo-gauchisme » qui y « fait des ravages ».

Christophe Prochasson: «On laisse les profs se démerder face à des situations épouvantables»

Par

Christophe Prochasson, président de l’EHESS, était conseiller éducation à l’Élysée au moment des attentats de novembre 2015. Il estime aujourd’hui que les professeurs sont souvent « abandonnés » par l’institution.

Après l’assassinat de Samuel Paty, les enseignants veulent poursuivre leur mission sans autocensure

Par

La décapitation de Samuel Paty crée l’émoi dans la communauté éducative. Si des difficultés existent avec certains élèves, « c’est très rare qu’on ne puisse pas enseigner », racontent toutefois les professeurs interrogés par Mediapart.

Le nouveau protocole sanitaire de Blanquer ne satisfait pas les syndicats

Par
Blanquer dans une école à Montataire (Oise) © Nicholas Orchard / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP Blanquer dans une école à Montataire (Oise) © Nicholas Orchard / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Le ministère de l’éducation nationale a publié jeudi 27 août un nouveau protocole sanitaire. Ces six pages préconisent l’accueil du maximum d’élèves et n’imposent que l’obligation du port du masque par les adultes et les élèves dès l’âge de 11 ans. 

Jean-Michel Blanquer, un ministre affaibli par la crise sanitaire

Par et
 © AFP © AFP

En première ligne pour gérer la crise sanitaire et la fermeture des établissements, le ministre de l’éducation nationale a multiplié les sorties hasardeuses et a été contredit par l’exécutif à de multiples reprises, ce qui a pu donner l'impression d’un manque de maîtrise de la situation. Récit de ces semaines mouvementées.

Le 2 juin, une rentrée scolaire en trompe-l’œil

Par

À partir du 2 juin, les écoles rouvrent, mais dans les faits, peu d’élèves pourront retourner en classe. Pour y voir clair, Mediapart fait le point sur les annonces du ministre de l’éducation nationale. 

Le plan de reprise de l’école de Blanquer inquiète les syndicats

Par

Même après le discours d’Édouard Philippe, les modalités de réouverture des écoles à compter du 11 mai présentent de nombreuses inconnues. Les organisations syndicales réclament des garanties sanitaires strictes.

Blanquer choisit un bac option contrôle continu

Par

En raison des incertitudes dues à l’épidémie de Covid-19, le baccalauréat, le brevet, les BEP, CAP, BTS seront validés cette année à partir des notes du livret scolaire. Seul l’oral de français des premières est maintenu.

Macron suspend les cours et contredit Blanquer

Par

Le ministre de l’éducation nationale assurait qu’une fermeture des établissements scolaires n’était pas d’actualité. Dès lundi « et jusqu’à nouvel ordre », écoliers, collégiens, lycéens et étudiants resteront chez eux, a annoncé le président de la République.

La répression s’accentue dans les lycées avec les premières épreuves du «bac Blanquer»

Par et
Lors d'une manifestation à Nantes, le 6 février 2020 © Estelle Ruiz / NurPhoto Lors d'une manifestation à Nantes, le 6 février 2020 © Estelle Ruiz / NurPhoto

Des dizaines d’établissements bloqués, des lycéens en garde à vue et sanctionnés : le mouvement contre les « E3C », les épreuves anticipées du bac nouvelle formule, donne lieu à une répression contre les élèves mobilisés.

Enseignants: Blanquer promet une revalorisation salariale sans préciser les contreparties

Par

Le ministre de l’éducation nationale a commencé à recevoir les syndicats d’enseignants pour les négociations sur la revalorisation de leur rémunération, promise pour compenser les pertes engendrées par la réforme des retraites. 500 millions d’euros sont prévus dès janvier 2021, mais des zones d’ombre demeurent sur les contreparties éventuelles.

La grève continue d’agiter le monde de l’éducation

Par
Des étudiants devant la Sorbonne pour l’annulation des partiels. © Twitter / @Unef Des étudiants devant la Sorbonne pour l’annulation des partiels. © Twitter / @Unef

En Île-de-France, des universités ont dû reporter ce lundi 6 janvier leurs partiels en raison des difficultés d’accès aux sites à la suite de la grève des transports. Des étudiants sans moyen de déplacement ont protesté contre le maintien des examens dans ces conditions. Dans le reste de l’Éducation nationale, les enseignants se questionnent sur la suite à donner au mouvement.

Retraites: Blanquer ne convainc ni les syndicats, ni les enseignants

Par
Jean-Michel Blanquer et Edouard Philippe à Nancy © DR Jean-Michel Blanquer et Edouard Philippe à Nancy © DR

Depuis plusieurs jours, Jean-Michel Blanquer déploie des trésors de communication pour convaincre les organisations syndicales et les enseignants fortement mobilisés du bien-fondé de la future réforme des retraites. Sans succès, alors que se profile la troisième journée de mobilisation.

«Les jeunes ruraux et les périurbains n’ont pas les mêmes difficultés à l’école»

Par

L’ancien responsable de l’éducation prioritaire au ministère de l’éducation nationale regrette que le rapport remis à Jean-Michel Blanquer porte moins sur l’éducation prioritaire que sur la ruralité « où il y a plus de voix à trouver », en vue des élections municipales.

Blanquer temporise pour réformer l’éducation prioritaire

Par

Remis mardi, le rapport Mathiot-Azéma propose de déléguer la gestion des moyens à chaque académie. Une mesure qui inquiète déjà si elle était adoptée. Jean-Michel Blanquer a annoncé ne rien décider dans l’immédiat. 

Enfants pauvres: Blanquer réduit de moitié les fonds sociaux

Par

En débat à l’Assemblée, le budget 2020 de l’Éducation nationale sabre dans les fonds sociaux prévus pour les familles pauvres. Justification du ministère ? Ils ne sont jamais dépensés en intégralité. Mais trop de parents ignorent leur existence ou n’osent pas les réclamer.

Voile: Blanquer perturbe une majorité sans doctrine

Par
Jean-Michel Blanquer et Édouard Philippe à l'Assemblée nationale. © Reuters Jean-Michel Blanquer et Édouard Philippe à l'Assemblée nationale. © Reuters

Le débat sur l’interdiction des femmes voilées lors des sorties scolaires, relancé par le ministre de l’éducation nationale, secoue au sein de La République en marche. Les tenants d’un respect strict de la loi s’opposent à une frange plus réactionnaire, proche des positions de la droite actuelle.

Suicide de Christine Renon: l’Education nationale persiste dans le déni

Par
 © Groupe Facebook « Les stylos rouges » © Groupe Facebook « Les stylos rouges »

Depuis la rentrée, trois suicides d’enseignants sont survenus. Celui de Christine Renon, directrice d’école à Pantin, questionne en particulier l’institution. Seule réponse ministérielle : envisager un statut de directeur. Bien trop peu.

Blanquer réussit l’exploit de braquer le syndicat historique des profs de droite

Par
L’intersydicale en novembre 2018, avec Jean-Rémi Girard tout à droite. © FZ L’intersydicale en novembre 2018, avec Jean-Rémi Girard tout à droite. © FZ

Depuis plusieurs mois, le Snalc, syndicat aux positions éducatives conservatrices et longtemps classé à droite, fait sa mue. Sous l’impulsion de son nouveau président, Jean-Rémi Girard, l’organisation s’allie aux organisations de gauche pour lutter contre un adversaire devenu commun : le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer.

Les comptes d’apothicaire de Blanquer ne satisfont pas les enseignants

Par
Manifestation d'enseignants, à Rennes, le 17 juin 2019. © Reuters Manifestation d'enseignants, à Rennes, le 17 juin 2019. © Reuters

En cette rentrée, une partie des enseignants réclame toujours une augmentation salariale. Jean-Michel Blanquer vient d'en faire l'annonce, mais les syndicats jugent l’enveloppe insuffisante, sachant que le point d’indice des fonctionnaires est gelé depuis 2010.

Sécurité et environnement au programme de la rentrée de Jean-Michel Blanquer

Par

Le ministre de l’éducation nationale a tenu, mardi 27 août, sa conférence de presse de rentrée et dressé le bilan des mesures mises en place depuis le début du quinquennat. Parmi les annonces, on retrouve des mesures pour sécuriser les abords des établissements des « quartiers de reconquête républicaine », pour gérer les élèves « hautement perturbateurs et poly-exclus », mais aussi un renforcement de l’engagement écologique des élèves.

Baccalauréat 2019: l’histoire d'un fiasco

Par

Les oraux de rattrapage des épreuves du bac débutent lundi dans la désorganisation la plus totale. Des enseignants ont dû se résoudre à « inventer » des notes provisoires à l’écrit. Ce chaos est la conséquence de l’incapacité du ministre à dialoguer avec ceux qui estiment depuis des mois que les moyens et l’organisation sont insuffisants pour la réforme du bac.

La bataille du bac va se poursuivre sur le terrain juridique

Par

Après les dysfonctionnements de la session 2019 du baccalauréat, le ministère réclame des sanctions exemplaires contre les enseignants grévistes qui ont refusé de rendre les notes des copies corrigées. Des familles menacent de saisir la justice. Faute de jurisprudence, des avocats jugent la situation complexe.

Le jour du bac, les profs protestent contre «la ségrégation scolaire»

Par
Au lycée Angela-Davis à Saint-Denis. © FZ Au lycée Angela-Davis à Saint-Denis. © FZ

Au premier jour du bac, des enseignants ont appelé à la grève de la surveillance et manifesté devant plusieurs établissements, sans empêcher les épreuves de se dérouler normalement. 5,40 % des enseignants ont suivi le mouvement dans le second degré selon le ministère. 

Jean-Michel Blanquer continue d’avoir la réformite aiguë

Par
Jean-Michel Blanquer © Reuters Jean-Michel Blanquer © Reuters

Le ministre de l’éducation nationale multiplie les projets de réforme. Il vient d’annoncer qu’il allait repenser le brevet des collèges. Parallèlement, la réforme du baccalauréat continue de crisper les enseignants. Plusieurs syndicats appellent à la grève le jour de l’examen le 17 juin.

Même le privé se rebiffe contre Blanquer

Par

Les enseignants de l’enseignement privé ont eux aussi pléthore de revendications et réclament notamment une amélioration de leurs conditions de travail. Ils ont manifesté le 16 mai contre le « mépris » du ministre de l’éducation nationale à leur égard. Rencontre avec quatre enseignantes grévistes.

Loi Blanquer: les regroupements écoles-collèges supprimés au Sénat

Par

Le rapprochement entre les écoles et les collèges, prévu dans le projet de loi Blanquer, a été supprimé par les sénateurs avec l’accord du ministre, contraint de reculer face à la polémique que cette disposition a suscitée auprès de la communauté éducative et des syndicats.

Des enseignants mobilisés dénoncent les intimidations de leur hiérarchie

Par

Plusieurs enseignants et directeurs d’écoles mobilisés contre le projet de loi Blanquer reçoivent des courriers et des rappels à l’ordre, injustifiés selon eux, de leur hiérarchie. Pour eux, il s’agit d’une intimidation masquée.

La réforme du lycée professionnel va renforcer sa relégation

Par

La réforme du lycée touche aussi les lycées professionnels. Mobilisés depuis plusieurs mois, les enseignants de ces établissements déplorent la baisse du nombre d’heures d’enseignements généraux.

«Mon école est par terre, c’est la faute à Blanquer!»

Par
Myrtille Renard, enseignante, et ses enfants. © FZ Myrtille Renard, enseignante, et ses enfants. © FZ

Pour la troisième fois en trois semaines, des enseignants sont descendus dans la rue jeudi pour protester contre le projet de loi sur l’école et la réforme du lycée et du baccalauréat. Le ministre essaie de calmer les esprits mais l’inquiétude grandit chez les parents qui commencent à se mobiliser aux côtés des enseignants.

Jean-Michel Blanquer, le ministre qui fait passer les inquiétudes pour des «bobards»

Par

Le ministre de l’éducation nationale traverse une passe difficile. La contestation contre ses réformes s’amplifie et les principaux syndicats appellent à la mobilisation jeudi. Parents et enseignants font part de leurs inquiétudes face à des mesures déployées à toute vitesse. Las, Blanquer garde le cap et qualifie toutes ces interrogations de « bobards ».

Parents et enseignants tentent d’inventer une nouvelle forme de mobilisation contre Blanquer

Par

Cinq syndicats de l’éducation appellent à manifester contre les réformes portées par Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’éducation nationale. Peu à peu, à travers tout le territoire, naissent des collectifs pour lutter contre le projet de loi pour une école de la confiance votée en première lecture en février. Tous racontent comment ils doivent faire un travail de pédagogie important pour essayer de mobiliser. 

«Ecole de la confiance»: l’Assemblée adopte le projet de loi Blanquer

Par

Adopté mardi par l’Assemblée nationale, le texte fourre-tout porté par le ministre Jean-Michel Blanquer entérine l'obligation d'instruction à 3 ans, prévoit de confier des missions d’enseignement à certains surveillants volontaires ou de créer des rapprochements entre écoles et collèges. L'opposition de gauche dénonce un texte qui aggrave les inégalités.

Réforme du lycée: le casse-tête des spécialités

Par

Les lycéens de classe de seconde sont en train de décider des enseignements de spécialité qu’ils suivront à partir de la rentrée. À mesure que la réforme se concrétise, les enseignants prennent conscience des implications de celle-ci et doivent composer avec certaines interrogations.

Loi sur l’école: les débats se déportent un peu plus sur la droite

Par

L’examen du projet de loi « pour une école de la confiance », porté par le ministre de l’éducation nationale, a débuté le 11 février. La tonalité conservatrice des débats sur l’uniforme, le drapeau ou la restriction de la liberté d’expression des enseignants est manifeste.

A Créteil, les «stylos rouges» essaient d’inventer des nouvelles formes de lutte

Par

Une première assemblée générale des « stylos rouges » de l’académie de Créteil, ces enseignants en colère réunis dans un groupe sur Facebook, s’est tenue le 9 janvier pour réfléchir et décider de plusieurs actions à mener. Une large partie de la discussion a tourné autour de la question des « gilets jaunes » et de la nécessité de trouver une alternative à la grève. 

Les «stylos rouges» portent la contestation enseignante

Par
La bannière de la page Facebook des « stylos rouges ». © DR La bannière de la page Facebook des « stylos rouges ». © DR

Depuis presque un mois, des enseignants, de tous les degrés, ont créé un groupe Facebook qui agrège quelque 60 000 participants. Les revendications de ceux qui se sont baptisés les « stylos rouges » portent sur leur pouvoir d’achat et une volonté d’être mieux considérés par leur hiérarchie et le public. Tous disent aimer leur métier mais expliquent ressentir un malaise persistant.

Lycées bloqués à Paris: «Personne ne veut entendre ce qu’on a à dire sur le fond»

Par
Au lycée Arago. © FZ Au lycée Arago. © FZ

Depuis une semaine, les lycéens se mobilisent dans le sillage du mouvement des « gilets jaunes ». Ils protestent contre la réforme du baccalauréat et du lycée, contre Parcoursup et le Service national universel (SNU). Paroles de lycéens mobilisés.

Tous les syndicats enseignants marchent dans la rue contre Blanquer

Par

Les syndicats de personnels de l’Éducation nationale appelaient à la grève lundi pour dénoncer les suppressions de postes dans l’Éducation nationale et leurs conditions d’exercice. Reportage.

Evaluations à l’école: Blanquer relance la course à la performance

Par
Jean-Michel Blanquer et Emmanuel Macron dans une école pour la rentrée scolaire. © Reuters Jean-Michel Blanquer et Emmanuel Macron dans une école pour la rentrée scolaire. © Reuters

C’est l’une des nouveautés de la rentrée : l’évaluation de tous les élèves de plusieurs niveaux est systématisée. Une ou deux fois par an, ils devront répondre à des tests nationaux standardisés. Ce dispositif vise à identifier les faiblesses et lacunes des élèves pour mieux les combattre selon le ministre de l’éducation nationale, mais peine à convaincre syndicats et enseignants.

Jean-Michel Blanquer veut (encore) changer la formation des enseignants

Par

Le premier ministre Édouard Philippe et le ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer comptent réformer le système éducatif en s’inspirant des recommandations formulées par le Comité action publique 2022. Une refonte qui passe notamment par une évolution de la formation des enseignants.

Jean-Michel Blanquer fait sa crise d’autorité

Par

Port de l'uniforme, laïcité et interdiction du téléphone portable : cette semaine, Jean-Michel Blanquer a rouvert des débats populaires. En se positionnant sur ces questions, le ministre de l'éducation nationale affiche son autorité et sa fermeté. Et détourne les regards des points de discorde comme Parcoursup. 

Jean-Michel Blanquer imprime sa marque sur les programmes scolaires

Par

Le Conseil supérieur des programmes propose d’« ajuster » et de « clarifier » les programmes en vigueur à l’école élémentaire et au collège, afin de s’aligner sur la politique du gouvernement. Les derniers programmes ont été mis en place par la mandature précédente. Les fondamentaux chers au ministre sont mis en avant, sans surprise.

Christine Jarrige: «On se dirige vers la fin du service public de l’orientation scolaire»

Par

Les centres d’information et d’orientation sont menacés, selon les syndicats, par un article du projet de loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel », examiné cette semaine à l’Assemblée nationale. Cette réforme prévoit le transfert de leurs compétences aux régions. Christine Jarrige, conseillère d’orientation-psychologue en Seine-Saint-Denis et membre du collectif des psychologues du Snes-FSU, revient sur l’inquiétude de ses confrères.

Réforme du bac: les séries S, ES et L passent à la trappe

Par

Le nouvel examen, prévu pour la session 2021, consistera en quatre épreuves écrites et un oral. La part du contrôle continu sera augmentée, comme l’a expliqué le 14 février, le ministre de l'éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. La fin des séries générales dessine un lycée à la carte.

Education: le ministre Blanquer bégaie

Par

Des référents laïcité dans les écoles, des cours d'instruction civique, l'interdiction des téléphones portables dans les écoles et collèges : le ministre de l’éducation nationale vient de faire encore une fois quelques annonces tonitruantes. Problème : tout cela existe déjà depuis des années.

Blanquer répond à côté pour améliorer les performances de lecture des élèves

Par
Jean-Michel Blanquer et Brigitte Macron font une dictée © Reuters Jean-Michel Blanquer et Brigitte Macron font une dictée © Reuters

Une nouvelle enquête internationale (PIRLS), portant sur les compétences en lecture des élèves de CM1, est publiée ce mardi 5 décembre. Le résultat est mauvais. Les écoliers français savent déchiffrer les textes mais ne les comprennent pas. Blanquer propose une dictée quotidienne pour y remédier, alors même que cela n’aura aucun impact sur le problème.

Collège et rythmes scolaires: le ministre Blanquer veut passer l’effaceur

Par
Jean-Michel Blanquer, le 24 mai 2017 © Reuters Jean-Michel Blanquer, le 24 mai 2017 © Reuters

Pour sa première rentrée en tant que ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer a partagé sa vision de l’école devant la presse. Il entend d’ores et déjà, seulement trois mois après sa nomination, défaire ce que la gauche a fait en matière d’éducation, au nom du « pragmatisme ».

Jean-Michel Blanquer, «un conservateur 2.0» à l’Education nationale

Par
Jean-Michel Blanquer © Reuters Jean-Michel Blanquer © Reuters

Inconnu du grand public avant sa nomination, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale, est une figure familière dans la communauté éducative. Clivant et animé d’idées bien ancrées, cet homme dont la compétence est reconnue crispe ses adversaires par son dogmatisme et sa vision mécaniste de l’école. 

Tous les articles