Profs non remplacés, manque de masques... : à Bobigny, haro sur « l’amateurisme » de Blanquer

En Seine-Saint-Denis, la communauté éducative se mobilise pour dénoncer un énième protocole sanitaire considéré comme inapplicable. Mais surtout pour demander plus de moyens. Reportage vidéo.

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

À Bobigny, en Seine-Saint-Denis, professeurs et parents d’élèves se mobilisent contre le nouveau protocole sanitaire mis en place à la rentrée. Plus largement, c’est un manque cruel de moyens qu’ils dénoncent. Reportage mardi 4 janvier devant le collège Auguste-Delaune, puis lors de l’assemblée générale organisée jeudi 6 janvier et rassemblant des représentants de quatre collèges publics. Après cette AG, une journée de mobilisation a été décidée pour le 11 janvier devant la direction départementale de l’éducation nationale à Bobigny. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À la Une de Mediapart

Les voies du pouvoir
Comment combattre l’enracinement du Rassemblement national
Guillaume Ancelet et Marine Tondelier, candidats malheureux de l’union de la gauche dans des terres où l’extrême droite prospère, racontent leur expérience du terrain. Avec l’historien Roger Martelli, ils esquissent les conditions pour reconquérir l’électorat perdu par le camp de l’égalité. 
par Fabien Escalona et Lucie Delaporte
Parlement — Enquête
Les macronistes et LR préfèrent les amendes à la parité
Moins de femmes ont été élues députées en 2022 qu’en 2017. Plutôt que respecter les règles aux législatives, des partis ont préféré payer de lourdes amendes : plus de 400 000 euros pour Ensemble, et 1,3 million pour Les Républicains, selon nos calculs. Certains détournent aussi l’esprit de la loi.
par Pierre Januel
Violences sexuelles
La nomination d’Éric Coquerel suscite une polémique parmi les féministes
Plusieurs militantes ont affirmé que le député insoumis, élu jeudi président de la commission des finances, a déjà eu un comportement inapproprié avec des femmes. Mais en l’absence de signalement, aucune enquête n’a abouti. L’intéressé dément, tout en admettant avoir « évolué » depuis #MeToo.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean
Éducation — Enquête
Au Burundi, un proviseur français accusé de harcèlement reste en poste
Accusé de harcèlement, de sexisme et de recours à la prostitution, le proviseur de l’école française de Bujumbura est toujours en poste, malgré de nombreuses alertes à l’ambassade de France et au ministère des affaires étrangères.
par Justine Brabant