Mauvaises polémiques autour de l'impôt sur la fortune

La commission des finances du Sénat a récemment indiqué que le nombre des délocalisations fiscales avait atteint en 2006 le chiffre record de 843, soit pas loin de 2 délocalisations par jour. Cette statistique, qui sert à alimenter chaque année une campagne pour la suppression de l'impôt de solidarité sur la fortune, ne présente toutefois aucun caractère de fiabilité. Son honnêteté est même en cause.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Périodiquement, des voix s'élèvent pour dénoncer l'archaïsme du système fiscal français, et notamment de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Et elles sont particulièrement fortes à l'approche du printemps, puisque la date limite de déclaration et de paiement de cet impôt est le 15 juin. Qui n'a entendu le refrain ? De tous les grands pays européens, la France est le dernier à avoir gardé un tel impôt sur la fortune – même l'Espagne vient d'y renoncer. Et par contrecoup, la France en paierait le prix par une cascade de délocalisations fiscales.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal