Gérard Collomb à Lyon: le récit d'une ultime volte-face

Par Nicolas Barriquand et Mathieu Périsse (Médiacités)

Le maire de Lyon a scellé jeudi une alliance avec Les Républicains. Après dix-neuf ans de règne, il se range derrière le candidat François-Noël Buffet pour l’élection métropolitaine et obtient, pour la mairie de Lyon, le désistement d’Étienne Blanc, au profit de Yann Cucherat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le baron jette l’éponge. Ce jeudi 28 mai, Gérard Collomb, jusqu’à présent candidat à la présidence du Grand Lyon, a annoncé qu’il s’effaçait derrière son ex-adversaire LR François-Noël Buffet. L’alliance entre l’actuel maire de Lyon et la droite bruissait depuis plusieurs jours : ce mercredi, le candidat investi par La République en marche (LREM) avait rencontré le patron de la Région Laurent Wauquiez. En échange, à l’échelon municipal, Étienne Blanc, candidat de la droite à l’Hôtel de Ville de Lyon, se range derrière Yann Cucherat, le poulain de Gérard Collomb.