La Cour des comptes dresse un bilan noir des comptes publics

Par

La Cour des comptes a estimé que le déficit public sera, fin 2017, de 3,2 % et non pas de 2,8 % du PIB comme prévu. L'équation budgétaire sera encore plus délicate en 2018. Le premier ministre promet de revenir à 3 % dès cette année et Gérald Darmanin a indiqué que la hausse prévue du point d'indice des fonctionnaires n'aura pas lieu.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Cour des comptes ouvre la porte à un tour de vis budgétaire majeur. Dans la présentation de son audit des finances publiques demandé par le premier ministre Édouard Philippe, l’institution de la rue Cambon a souligné le risque de « dérapage » des comptes de l’État pour 2017 et l’ampleur « sans précédent » de l’effort qui sera nécessaire pour atteindre les objectifs fixés pour 2018 par le programme de stabilité. Dans les deux cas, la Cour insiste sur la nécessité de réduire drastiquement la dépense publique.